Rien n’est plus ennuyeux que de visiter un site Web et d’être spammé par des pop-ups, non? Je suis presque sûr que vos utilisateurs le ressentent aussi. Par conséquent, si vous êtes un spécialiste marketing, vous devez contrôlez la façon dont certains des tags de vos partenaires sont déclenchés. Et si vous pouviez configurer des déclencheurs basés sur l’engagement pour ajouter une autre couche de contrôle? Et si vous pouviez déclencher vos balises en fonction du nombre de pages vues?

Dans ce billet, nous verrons comment configurer cela avec Google Tag Manager en utilisant une simple règle pour stocker et incrémenter le nombre de pages vues dans un cookie. Nous créerons ensuite un déclencheur qui… déclenche les balises après l’affichage d’un nombre de pages vues défini.

Vous êtes prêt(e)s? Let’s go 🙂

Miam, des cookies!

Dès le départ, évitons les trolls inutiles en mentionnant que cette méthode peut être largement adaptée à d’autres tag managers. Ca, c’est fait, passons à autre chose.

Nous devons d’abord créer dans GTM une variable, basée sur un cookie, pour stocker le nombre de pages vues. Nous pouvons l’appeler « Cookie – Nombre de pages vues », que nous pourrons plus tard référencer comme {{Cookie – Nombre de pages vues}}.

Si vous êtes branché RGPD, ce cookie sera un cookie d’origine et peut sans risque être considéré comme un cookie « fonctionnel », ne contenant aucune information personnelle. De toute façon, il expirera après la fermeture du navigateur.

Create a Google Tag Manager cookie-based variable to store the page count

J’ai appelé mon cookie jcoPageCount mais appelez-le comme vous voulez.
Notez que je gère une valeur par défaut de zéro en cas de null ou undefined.

Comptons les pages vues avec le cookie!

Créons maintenant une balise HTML qui va lire la variable {{Cookie – Nombre de pages vues}} et incrémenter sa valeur (y ajouter 1) après chaque page vue.

Le code de la balise HTML devrait ressembler à ça:

<script>
  (function(){
  	var cc = {{Cookie - Nombre de pages vues}}-0+1
  	document.cookie="jcoPageCount="+cc+";path=/;";
  }());
</script>

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, la balise HTML personnalisée lit la valeur de la variable (basée sur un cookie) contenant le nombre de pages.

Vous aurez peut-être remarqué que nous soustrayons 0 pour forcer JavaScript à gérer la variable comme un nombre entier. Ensuite, nous ajoutons 1 et écrasons la valeur du cookie avec le nouveau nombre de pages vues.

Nous avons donc créé la balise HTML personnalisée chargée de mesurer le nombre de pages vues, mais nous devons lui indiquer quand se déclencher. Suivant le besoin, vous pouvez activer la balise soit avec le déclencheur Page Vue (par défaut) de GTM, soit avec un séquençage plus avancé ; par exemple juste après le déclenchement de votre tag Google Analytics ou après le chargement complet de la page. Vous pouvez aussi utiliser un event personnalisé dans GTM, c’est vraiment vous qui voyez.

Dans les options avancées, il est également recommandé de n’activer le déclenchement de la balise de comptage qu’une fois par page.

Utilisons notre cookie

Super, nous comptons désormais des pages vues dans un cookie.

Utilisons maintenant une règle simple pour déclencher une balise basée sur le nombre de pages vues stocké dans le cookie. Par exemple, sur ce site, j’ai une balise HTML personnalisée qui affichait un formulaire d’inscription à ma newsletter Mailchimp. Sans aucune personnalisation, le pop-up d’inscription se déclencherait sur chaque page. Avec mon nouveau déclencheur Google Tag Manager, je peux activer cette balise lorsque les utilisateurs ont vu au moins 3 pages. De cette façon, je ne fais que « cibler » mes utilisateurs les plus engagés.

Le déclencheur ressemblerait à ça:

Use the page count cookie as a condition in a Google Tag Manager trigger

Dans mon cas, dans la capture d’écran ci-dessus, le déclencheur recherche également la présence d’une variable dataLayer en s’assurant qu’elle ne s’applique qu’aux pages en anglais. Comme vous pouvez également le constater, il recherche la valeur de la variable Cookie – Nombre de pages que nous avons créé précédemment puis déclenche les balises uniquement après la troisième page vue (nombre de pages vues supérieur à 2).

En conclusion

Ca a l’air simple, non?

Comme vous vous en doutez, vous pouvez maintenant adapter cette méthodologie à d’autres cas d’utilisation: nombre de clics, événements, formulaires soumis, etc.

Avez-vous essayé d’utiliser cette méthodologie? Partagez vos idées dans les commentaires!