Archives par étiquette : gratuit

Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics

[Attention] Suite à plusieurs réactions à ce billet sur Twitter et autres réseaux sociaux, je tiens à préciser:

  • Je ne suis affilié à Google d’aucune manière
  • Ce billet ne constitue pas l’annonce d’un nouveau produit ou service chez Google
  • Ce billet n’indique pas que Google Analytics deviendra payant pour tous,
    il laisse juste supposer que Google pourrait choisir de proposer une offre spéciale dédiée aux grands comptes.

Si comme moi et mon agence spécialisée en web analytics, vous gérez des sites à gros volume avec Google Analytics, l’outil de statistique gratuit de Google qu’on ne présente plus, vous aurez sans doute reçu ce mail:

Update to your Google Analytics account

Hello,
We love that you love our product and use it as much as you do. We have observed however, that a website you are tracking with Google Analytics is sending over 1 million hits per day to Google Analytics servers. This is well above the « 5 million pageviews per month per account » limit specified in the Google Analytics Terms of Service. Processing this amount of data multiple times a day takes up valuable resources that enable us to continue to develop the product for all Google Analytics users.
As such, starting August 23rd, 2010, the metrics in your reports will be updated once a day, as opposed to multiple times during the course of the day. You will continue to receive all the reports and features in Google Analytics as usual. The only change will be that data for a given day will appear the following day.
We trust you understand the reasons for this change.
Regards,
Your Google Analytics Team

En français : Google Analytics devient victime de son succès et ralentit la fréquence de reporting de ses gros utilisateurs à 1 fois par jour. Si Google est cohérent, cette limitation devrait aussi s’appliquer à l’utilisation de l’API.

Dans la pratique ça ne change pas grand-chose puisque la synchronisation des données (notamment avec Adwords et Adsense) ne se faisait qu’une fois par jour. En revanche, cette annonce prouve que même si vous payez un budget Adwords, Google Analytics ne vous épargne pas pour la volumétrie autorisée par jour, seulement pour les 5 millions de pages vues par mois.

Mon présentiment : Google commence à préparer le terrain pour une version payante de Google Analytics.

Autre supputation: GA n’est pas rentable, voire un centre de coûts élevé pour Google car mal dimensionné pour accommoder le trafic de grands comptes et de myriades de sites.

En effet, Google a toujours voulu faire de Google Analytics une solution de web analytics pour tout public qui soit en fait un produit d’appel pour Adwords – et c’est de bonne guerre.

Pour autant, Analytics ne génère aucun chiffre d’affaire en soi – et seules quelques rares entités et programmes Google sont dans ce cas.

Il n’est donc pas inconcevable que Brett Crosby et l’équipe GA soient en train de plancher (et à mon avis ils y ont déjà bien réfléchi) sur une version premium dont on peut supposer qu’elle
offrirait :

  • un service de sauvegarde et de récuperation des données
  • une garantie de service
  • une période de traitement de rapport garantie, voire instantanée
  • une solution logicielle à la Urchin mais qui recouvre mieux le spectre fonctionnel de GA cette fois
  • et le meilleur pour la fin: une garantie de non-exploitation et de non-propriété des données récoltées par Google –  les données seraient complètement à vous.

Si vous avez un site à gros volume et que vous voulez échapper à cette nouvelle restriction, deux solutions:

  • utilisez l’échantillonnage dans votre code de suivi (_setSampleRate)
  • passez à un outil payant. Pas prévu dans votre budget, je sais, mais posez vous la question:
    quelle est pour vous la réelle valeur ajoutée d’un reporting mis à jour toutes les minutes?

En tout cas, cette annonce montre les limitations d’un outil gratuit, aussi populaire soit-il, et repose la question du business model de ces solutions : financer par la publicité? Proposer un freemium qui incitera à souscrire au premium?

Encore une fois cette analyse repose sur mon ressenti et n’engage que moi mais je vous propose de continuer la discussion dans les commentaires (constructifs, bien entendu).

Que reste t’il aux outils payants?

Google Analytics logoLe débat ne date pas d’aujourd’hui mais les choses s’accélèrent avec les dernières nouveautés de Google Analytics et de Yahoo! Web Analytics .

Rien qu’hier au salon eMetrics de Washington, Google a annoncé toute une série de nouveautés pour Google Analytics, et notamment:

  • un système d’alerte e-mail sur base de KPIs basiques
  • un filtrage direct dans les rapports
  • un module « d’intelligence » qui permet d’identifier des chutes ou des pics de trafic
  • 5 jeux de  4 objectifs typés par profil, jusqu’à un total de 20 par profil
  • des variables personnalisées supplémentaires, à portée variable
  • un suivi des mobiles qui n’est en fait qu’un dérivé du procédé Urchin

Mais je vous ferai un billet sur le sujet très bientôt! 😉

Tout çà pour dire que les outils gratuits élargissent fortement leur périmètre fonctionnel.

De plus, ils s’adaptent de plus en plus aux processus métiers des entreprises en terme de segmentation des visiteurs, mais aussi de circulation et d’extraction des données.

Et c’est vraiment ce qui intéresse un utilisateur averti de solutions de web analytics: comment identifier de nouveaux clients et de nouveaux marchés?

D’où la question: que reste t’il aux outils payants?

L’avantage des outils payants demeure dans:

  • la propriété des données
  • une garantie de service et de performance
  • le support technique et commercial attitré
  • des plateformes marketing intégrées

Cette liste ci-dessus devrait encourager les éditeurs de solutions payantes à exceller dans ces domaines et à continuer à conduire l’innovation afin de limiter les dégâts le jour où les solutions gratuites combleront leur retard en terme d’offre de services.

Pour autant, des deux côtés de la barrière, les services professionnels (ou leur non-existence) font le bonheur des partenaires attitrés! 🙂

Des idées sur le sujet? Laissez un commentaire constructif sur ce blog ou participez à la discussion sur AnalyseWeb.fr!