Archives de catégorie : Humeur

[Infographie] Le Big Data… et vous ?

Ca fait plusieurs mois et années qu’on vous parle de Big Data à toutes les sauces sans vraiment vous expliquer de quoi il retourne. Regardons plutôt la définition de Wikipedia:

big data tunnel vouchercloudLes big data, littéralement les « grosses données », ou mégadonnées (recommandé3), parfois appelées données massives4, désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu’ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l’information.

OK, ca a l’air clair, mais qu’est ce que ca m’apporte tout ça? Je profite d’une collaboration avec VoucherCloud pour vous en parler un peu plus, avec une infographie qui vous permettra de vous faire une meilleure idée de la question du Big Data.

Continuer la lecture

Google Analytics, arnaqueurs ivoiriens et réseaux sociaux

Pour continuer ma série d’articles sur une utilisation avancée de Google Universal Analytics (que certains qualifieraient à juste titre de peu orthodoxe), je vous propose dans ce billet d’examiner un usage alternatif des rapports temps réel: comment démasquer des arnaqueurs ivoiriens sur les réseaux sociaux? Continuer la lecture

Analytics, politique et tag management

Il y a très clairement en France un fossé technologique entre nos politiques et la réalité.

Pour plusieurs raisons :

  • Un conseiller les briefe mal
  • Ils ne veulent entendre que ce qu’ils veulent
  • Un déni de réalité qui les ramèneraient à la terre ferme
  • Des tractations lobbyistes

Et sans doute bien d’autres raisons.

Continuer la lecture

Livre blanc sur l’attribution et la déduplication avec Mazeberry

Mazeberry vient de publier livre blanc sur l’attribution et la déduplication pour lequel je fournis un avis d’expert avec mon collègue Alexandre Hesschentier de Hub’Sales.

Vous y retrouverez des avis d’acteurs de l’eCommerce français comme Promod, radins.com et Kiabi.

Attribution et déduplication: un livre blanc par Mazeberry et Hub'Sales - Business & Decision

 

Vous verrez, on y démystifie pas mal d’idées reçues sur l’attribution 😉

Remplissez le formulaire pour obtenir votre copie du livre blanc en PDF

Google Analytics et variables personnalisées

[Article originalement publié en tant qu’invité sur le blog Miss SEO Girl]

[mise à jour 2014: les variables personnalisées ont été obsolétées par l’arrivée de Google Universal Analytics]

Bonjour à toutes et à tous,

Merci à Alexandra de m’avoir proposé d’écrire dans le cadre de ce dossier sur Google Analytics. Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Julien Coquet, vétéran du monde des web analytics et expert notamment de Google Analytics. Je travaille pour Hub’Sales, une agence leader en France sur le conseil en web analytics et éditeur de Hub’Scan, un logiciel d’analyse de la qualité de votre marquage Google Analytics (entre autres).

Aujourd’hui, je vous propose d’aborder un sujet souvent ignoré lors de marquage Google Analytics: les variables personnalisées. Ces variables sont des attributs supplémentaires qui permettent de typer une page, une visite ou un visiteur.

Par exemple, si je suis e-commerçant et que mon site vend de l’électro-ménager, je souhaite voir quel rayon de mon site est le plus visité (réfrigérateurs vs. téléviseurs).

Alors vous me direz:

Oui mais Julien, j’ai déjà des URLs bien propres et structurées pour ce genre d’information!

Et vous aurez partiellement raison. Le fait est que nos amis référenceurs vous diront comme moi que la structure des URLs peut très bien changer pour inclure un maximum de mots clé et ne plus respecter une nomenclature/hiérarchie/charte qui permettrait de s’y retrouver. Avec les variables personnalisées, on peut créer cette structure, et même une hiérarchie de contenu.

Avec les variables personnalisées Google Analytics, vous pouvez également mesurer si votre visiteur est connu grâce à son numéro de client, si il/elle est connectée à son compte, si il/elle est client fidèle (bronze/argent/or, vous imaginez bien), son numéro de transaction, etc. J’ai plein d’autres idées sur le sujet mais n’hésitez pas à vous « lacher »!

Ce qu’il faut savoir

Dans sa version actuelle, Google Analytics propose jusqu’à 5 appels de variable par page, par événement ou par appel eCommerce. Ces variables sont répertoriées sur 5 ‘index’ (leur numéro). Dans l’absolu, on peut en avoir des dizaines mais le marquage et le reporting ne vous permettent de n’en gérer que 5 à la fois. Si vous avez accès à Google Analytics Premium (la version payante de Google Analytics pour grandes entreprises; faites moi signe pour plus d’informations), ce nombre passe de 5 à 50.

Ces variables s’appliquent sur 3 « niveaux »:

  • Niveau 1 : le visiteur (valeur persistante, passée dans un cookie) – utile pour traquer un attribut dans le temps, comme un numéro client, la dernière page ou fiche produit vue dans une visite, les visiteurs ayant déjà converti par le passé, etc.
  • Niveau 2 : la visite – utile pour typer une visite: connecté/non-connecté, membre/non-membre, moyen de paiement
  • Niveau 3 : la page (ou hit dans le cas d’un événement) – utile pour voir la catégorisation et la consommation de contenu ou de produit.

Google Analytics : variables personnalisées sur 3 niveaux

Important #1 : seuls les niveaux 1 et 2 contribueront directement aux rapports de conversion!

Important #2 : ces variables personnalisées n’ont rien à voir avec les variables personnalisées (dimensions et statistiques) de Google Universal Analytics et vous devrez revoir votre marquage le jour où vous déciderez de passer à Universal. Ce jour-là, vous savez qui contacter 😉

Un peu de code ne fait jamais de mal.

Mais commençons par la mise en place. Voici à quoi devrait votre code Google Analytics de base:

<script type="text/javascript">// <![CDATA[
  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(
     ['_setAccount', 'UA-XXXXXXX-1'],
     ['_setDomainName', 'votresite.fr'],
     ['_trackPageview']
  );

  (function() {
    var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true;
    ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js';
    var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);
  })();
// ]]></script>

Vous aurez peut-être remarqué que j’utilise une syntaxe mono-bloc, plus élégante au niveau code.
Pour utiliser une variable personnalisée, il faut utiliser la syntaxe suivante avant un appel de page vue, d’événement ou d’eCommerce :

_gaq.push(
  ['_setCustomVar', %numero%, '%nom%', '%valeur%', %niveau%]
);

Ce qui pour notre site de vente en ligne pourrait devenir:

var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(
    ['_setAccount', 'UA-XXXXXXX-1'],
    ['_setDomainName', 'votresite.fr'],
    ['_setCustomVar', 1, 'Univers', 'Electro-ménager', 3],
    ['_setCustomVar', 2, 'Rayon', 'Cuisine', 3],
    ['_setCustomVar', 3, 'Famille', 'Grille-pain', 3],
    ['_trackPageview']
  );

Le code ci-dessus est à utiliser par exemple sur une page produit de la famille grille-pain dans la section cuisine du rayon electro-ménager.

Une fois ce genre de code mis en place, vous pourrez visionner vos résultats dans Google Analytics en allant dans Audience > Personnalisé  > Variables personnalisées.

Vous vous retrouverez dans un rapport qui ressemble à ceci (cliquez pour agrandir):

Google Analytics variables personnalisés - menu

En utilisant les onglets, vous pourrez consulter les différents types de reporting. Ci-dessous, le taux de conversion par type de connexion chez un client B2B (d’où le gros taux de conversion).

Google Analytics variables personnalisées - conversion

Une fois que vous trouvez une variable intéressante, vous pouvez même en faire un segment avancé pour comparer sa performance avec le reste du site et examiner son comportement de plus près:

Google Analytics - variables personnalisées - segment

Appliquez le segment et tout votre reporting sera ventilé par cette variable personnalisée! Bonne analyse 😉

Quand y’en a plus, y’en a encore!

En bonus, voici comment obtenir un reporting hiérarchique pour une structure de contenu via variable personnalisées:

Google Analytics - variables personnalisées - custom report

Ce qui vous donne comme résultat un rapport cliquable de niveau en niveau pour explorer la consommation de votre hiérarchie de produits:

Niveau 1:

Google Analytics rapports personnalisés - niveau 1

Clic sur « meubles » et hop! niveau 2!

Niveau 2: 

Google Analytics rapports personnalisés - niveau 2

Un dernier clic et voici le dernier niveau!

Niveau 3:

Google Analytics rapports personnalisés - niveau 3

En quelques clics, j’ai pu facilement observer combien de trafic passe par les pages de ma catégorie de produit « canapés » tout en observant ce trafic le long de la hiérarchie de produit!

Perdu(e)? Suivez ce lien pour recréer ce rapport personnalisé sur votre compte Google Analytics!

En conclusion

Grâce aux variables personnalisées, et avec un peu de marquage, vous pourrez rapidement collecter des informations cruciales sur votre contenu, vos visiteurs et leur comportement sur votre site.

Le code vous fait peur? Pensez à utiliser un tag manager comme celui de Google (gratuit) ou (mieux mais payant) Satellite.

Des questions? N’hésitez pas à laisser un commentaire sur le blog d’Alexandra ou à me contacter directement.

Mesurer l’activité d’un magasin classique avec Google Universal Analytics

Salut les kids,

Voici un autre billet sur Google Analytics Universal, vu que vous avez l’air de les apprécier ;-)

Aujourd’hui, nous allons mesurer la performance d’un magasin classique (hors-ligne/offline) en testant 2 concepts:

  • la mesure des entrées/sorties des clients du magasin
  • mesure des opérations de caisse enregistreuse (achats)

Encore une fois, il s’agit d’une preuve de concept avec Google Analytics Universal, mais n’hésitez pas à l’imiter dans votre propre magasin.

Prêt(e) pour la suite? (oui je sais, vous êtes en train de trépigner de curiosité : D )

Continuer la lecture

Poisson d’avril Google Analytics 2013

Le rapport temps réel d’aujourd’hui affiche des visites en provenance de… la station spatiale internationale !

Servez-vous de cette provenance comme filtre et examinez la source de trafic en creusant un peu 😉

Google Analytics poisson d'avril 2013 spation spatiale internationaleMISE A JOUR: Google Analytics a également fait une annonce concernant ses capacités d’export de rapports. En plus du CSV, Excel et Google Docs, vous pourrez bientôt exporter directement vers une disquette 3″ 1/2, un CDROM (pré-étiqueté), un papyrus ou envoyer votre rapport par fax ou par pigeon voyageur!

 

Nouveautés rapports et tableaux de bord temps réel Google Analytics

Salut les kids, aujourd’hui, Google met à jour ses rapports liés à sa fonctionnalité « temps réel ».
Evidemment ca ne sert qu’à prendre la température d’un site à un moment T mais là ça devient pas mal 😉

Continuer la lecture

Récupérer des mots-clé malgré (not provided)

MISE A JOUR DU 30/01: au vu des commentaires échangés avec mes confrères et lecteurs de ce blog, je tiens à clarifier quelques points. Je m’en voudrais de me faire accuser de malhonnêteté intellectuelle.
Tout d’abord, merci de bien lire mon billet précédent. Il explique suffisamment en longueur la mort annoncée du referencement naturel.
La méthode dont je parle ne saurait remplacer les rapports de mots-clé naturels. Elle ne se veut pas sensationnelle pour accrocher puis décevoir des internautes. Elle n’apportera pas de réponse concrète à un référenceur. Le titre du billet a d’ailleurs été modifié.
Toutes mes excuses si ce billet a pu être source de confusion et/ou de frustration.
Cette méthode permet au strict minimum de savoir quels mots-clé dans un contenu ont pu potentiellement intéresser un internaute en provenance d’une recherche naturelle via Google, le tout sur base de mots-clé définis par l’éditeur du contenu.
Cette mise au point effectuée, bonne lecture!

Suite à mon billet sur (not provided), je fournis *une* de mes méthodes pour capturer des mots clés dans Google Analytics en cas de recherche sécurisée. Malheureusement, je vous le dis d’avance, vous resterez frustré car comme je l’indiquais, il n’y a pas de recette miracle.

Continuer la lecture

(not provided) sur le long terme : comment faire sans?

Google logoDepuis fin 2012, Google a mis en place des mesures de respect de la vie privée des internautes concernant les mots et phrases cherchées dans son moteur de recherche. Concrètement, Google passe progressivement sa recherche en mode sécurisé (SSL/HTTPS) et ne communique plus le mot-clé cherché sur son moteur via l’information de referrer: on sait toujours que la source est Google et qu’il s’agit d’une recherche naturelle, mais le mot-clé est remplacé par « (not provided) » – non fourni.

L’impact pour les services marketing et les agences de référencement naturel semble énorme. Des modèles économiques entiers d’optimisation pourraient s’écrouler.

Ou pas?

Il n’y a pas de solution magique à ce problème « (not provided) » et il faut faire son deuil des mots-clé Google. Plusieurs solutions existent pour contourner en partie le problème et ça tombe bien, on en parle dans le prochain article 😉

Continuer la lecture