Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics

[Attention] Suite à plusieurs réactions à ce billet sur Twitter et autres réseaux sociaux, je tiens à préciser:

  • Je ne suis affilié à Google d’aucune manière
  • Ce billet ne constitue pas l’annonce d’un nouveau produit ou service chez Google
  • Ce billet n’indique pas que Google Analytics deviendra payant pour tous,
    il laisse juste supposer que Google pourrait choisir de proposer une offre spéciale dédiée aux grands comptes.

Si comme moi et mon agence spécialisée en web analytics, vous gérez des sites à gros volume avec Google Analytics, l’outil de statistique gratuit de Google qu’on ne présente plus, vous aurez sans doute reçu ce mail:

Update to your Google Analytics account

Hello,
We love that you love our product and use it as much as you do. We have observed however, that a website you are tracking with Google Analytics is sending over 1 million hits per day to Google Analytics servers. This is well above the « 5 million pageviews per month per account » limit specified in the Google Analytics Terms of Service. Processing this amount of data multiple times a day takes up valuable resources that enable us to continue to develop the product for all Google Analytics users.
As such, starting August 23rd, 2010, the metrics in your reports will be updated once a day, as opposed to multiple times during the course of the day. You will continue to receive all the reports and features in Google Analytics as usual. The only change will be that data for a given day will appear the following day.
We trust you understand the reasons for this change.
Regards,
Your Google Analytics Team

En français : Google Analytics devient victime de son succès et ralentit la fréquence de reporting de ses gros utilisateurs à 1 fois par jour. Si Google est cohérent, cette limitation devrait aussi s’appliquer à l’utilisation de l’API.

Dans la pratique ça ne change pas grand-chose puisque la synchronisation des données (notamment avec Adwords et Adsense) ne se faisait qu’une fois par jour. En revanche, cette annonce prouve que même si vous payez un budget Adwords, Google Analytics ne vous épargne pas pour la volumétrie autorisée par jour, seulement pour les 5 millions de pages vues par mois.

Mon présentiment : Google commence à préparer le terrain pour une version payante de Google Analytics.

Autre supputation: GA n’est pas rentable, voire un centre de coûts élevé pour Google car mal dimensionné pour accommoder le trafic de grands comptes et de myriades de sites.

En effet, Google a toujours voulu faire de Google Analytics une solution de web analytics pour tout public qui soit en fait un produit d’appel pour Adwords – et c’est de bonne guerre.

Pour autant, Analytics ne génère aucun chiffre d’affaire en soi – et seules quelques rares entités et programmes Google sont dans ce cas.

Il n’est donc pas inconcevable que Brett Crosby et l’équipe GA soient en train de plancher (et à mon avis ils y ont déjà bien réfléchi) sur une version premium dont on peut supposer qu’elle
offrirait :

  • un service de sauvegarde et de récuperation des données
  • une garantie de service
  • une période de traitement de rapport garantie, voire instantanée
  • une solution logicielle à la Urchin mais qui recouvre mieux le spectre fonctionnel de GA cette fois
  • et le meilleur pour la fin: une garantie de non-exploitation et de non-propriété des données récoltées par Google –  les données seraient complètement à vous.

Si vous avez un site à gros volume et que vous voulez échapper à cette nouvelle restriction, deux solutions:

  • utilisez l’échantillonnage dans votre code de suivi (_setSampleRate)
  • passez à un outil payant. Pas prévu dans votre budget, je sais, mais posez vous la question:
    quelle est pour vous la réelle valeur ajoutée d’un reporting mis à jour toutes les minutes?

En tout cas, cette annonce montre les limitations d’un outil gratuit, aussi populaire soit-il, et repose la question du business model de ces solutions : financer par la publicité? Proposer un freemium qui incitera à souscrire au premium?

Encore une fois cette analyse repose sur mon ressenti et n’engage que moi mais je vous propose de continuer la discussion dans les commentaires (constructifs, bien entendu).

Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics was last modified: août 11th, 2010 by Julien Coquet

Julien Coquet

Expert de la mesure d’audience sur Internet depuis plus de 15 ans, Julien Coquet est consultant senior digital analytics et responsable produit et évangélisation pour Hub’Scan, une solution d’assurance qualité du marquage analytics.

A propos de Julien Coquet

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...

23 réflexions au sujet de « Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics »

  1. Ping : Tweets that mention Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics | Negligible Quantities -- Topsy.com

  2. Vincent

    Bonjour Julien et merci pour cet article, je suis tout à fait d’accord sur le fait que Google Analytics est aujourd’hui la solution miracle vue par toutes les entreprises avec comme premier élément sa gratuité. Même lorsqu’on s’appelle Google, ce modèle économique est hélas voué à l’échec.

    Pouvez-vous, vous aussi, répondre à votre question :
    « quelle est pour vous la réelle valeur ajoutée d’un reporting mis à jour toutes les minutes? »

    Peut on avoir le recul nécessaire après quelques minutes de reporting ? Est-ce qu’une durée de 24h n’est pas suffisante pour des analyses ?

    De nos jours où tout est urgent et où l’information circule en quasi temps réél, je trouve que l’analyse est hélas souvent mis de coté et cela multiplie les erreurs.

    Peut être est ce parce que je n’ai jamais travaillé sur des sites qui faisait plus de 10 000 visiteurs jours…
    J’aimerais bien avoir votre avis sur ce point.

    1. Julien Coquet Auteur de l’article

      Bonjour Vincent, et merci pour ce commentaire!

      J’ai toujours été contre le jusque-boutisme en terme de reporting temps réel, ne serait-ce que parcequ’on a généralement pas le temps de réagir par rapport au temps réel. Et en effet, on manque cruellement de recul pour l’analyse dans cette situation.

      Cas classique : le lancement un vendredi d’un site qui plante et dont les stats temps réel montre le plantage font que de toute façon il faut attendre le lundi pour corriger/stabiliser.

      Personnellement, je ne me sers de reporting temps réel que pour du debug de marquage ponctuel mais je recommande notamment dans mes formations Google Analytics d’attendre au moins 24h avant d’avoir des données stables.

  3. Olivier

    Merci Julien pour cette info et surtout pour ton analyse.

    Dans la version premium, j’aimerais également qu’il y ait moins d’échantillonnage des données (rencontré quand on applique des segments trop spécifiques sur des volumes de données trop importants).

  4. Julien Coquet Auteur de l’article

    Olivier,

    pour l’instant ma wishlist pour la version premium porte principalement sur le stockage et le traitement des données.

    Ta recommandation, si elle est nécessaire, porte davantage sur le principe de base du reporting et pas de la collecte. En effet, l’échantillonnage dans les rapports est plus lié au fait que GA essaye de croiser des pommes avec des oranges.

    J’aimerais aussi que l’agrégation des pages dans « (other) » au bout de 50.000 pages uniques par jour disparaisse 😉

  5. Martial Clausse

    Bonjour Julien,

    Je suis assez d’accord avec ton présentiment, et à vrai dire j’ai toujours été étonné qu’ils ait offert cet outil aussi longtemps a tant de personne, et ce de manière gratuite.

    Par contre si c’est le cas, j’espère qu’ils disposeront d’une version gratuite, n’avoir qu’une version premium leur ferait perdre beaucoup d’utilisateurs d’un coup.

  6. Ping : Tweets that mention Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics | Negligible Quantities -- Topsy.com

    1. Julien Coquet Auteur de l’article

      Bonjour Laurent,

      avant que tout le monde ne panique, il n’y a rien d’annoncé, ce n’est que pure supputation de ma part, sur la base de l’annonce que vient de faire Google Analytics sur les limitations du reporting pour les gros comptes.

      A mon sens, le service gratuit continuera tel quel mais la version premium, s’il y en a une un jour, pourrait offrir davantage de services, de stabilité, etc.

  7. Michael Notté

    Hello Julien,

    Cela n’aurait rien d’étonnant que Google passe à une version Premium pour les entreprises. Ils font cela pour de nombreux produits tel que Google Apps ou Google Maps. Par exemple Google Maps est entièrement gratuit mais avec une limite sur le nombre de requêtes par jour (+ performances). Le service « Premiere » offre une limite bcp plus élévée, une performance plus elevée + un support 24/7 dédié.

    Il n’y a pas de raison qu’il ne fasse cela pour les gros comptes avec Google Analytics.

    A voir mais je pense que ton pressentiment est valide.

  8. Michael Notté

    @ Laurent:
    Non pas nécessairement, le produit resterait gratuit pour une majorité d’entreprise (en fonction de la limite qu’imposerait Google).
    Après il faudra voir quel sera le coût mais Google Analytics reste un excellent produit qui n’a pas à pâlir face aux autres acteurs payants.

  9. Florian Mrs

    Je suis d’accord sur l’ensemble de cet article sauf sur un point. Analytics ne deviendra pas payant. Peut etre que le volume de données fourni sera réduit, mais Google tient à garder cette source d’information qui est un véritable trésor. Ils recoltent ainsi une masse d’informations qu’ils peuvent exploiter pour améliorer leur algorithme (le brevet du Page Rank arrive bientôt à son terme), et ca leur permet également d’avoir des informations pour alimenter sa régie doubleclick.
    Dans l’outil Adplanner, Google fournit des infos sur tous ses concurrents, sauf sur ces propres sites. L’information, c’est le pouvoir, et Google en a des serveurs entiers, tout celà financé par Adwords, qui leur laisse une marge de manoeuvre plus qu’importante.
    Pour finir, le modèle économique de Google est le gratuit (chrome, Google Docs, Street View, Android, bientot Chrome OS) et ca n’est pas prêt de changer…

    1. Julien Coquet Auteur de l’article

      Attention Florian,

      encore une fois, je n’ai pas dit que Google Analytics deviendrait payant pour tous, juste qu’une version premium pourrait voir le jour en plus de la gratuite.

      Tout à fait d’accord avec toi sur le modèle économique mais il faut se rappeler une chose: le business de Google est basé sur du récurrent (budget mensuel Adwords, Apps, etc.).
      Le développement d’appli (Android, chrome, chrome OS, Google Earth) est un coût amorti dans le budget généré dans une proportion énorme par Adwords.
      En revanche, chaque application est une plateforme pour vendre plus d’Adwords donc gratuit pour l’utilisateur final mais potentiellement un espace publicitaire de plus…et la boucle est bouclée 😉

  10. Renaud JOLY

    Une présomption de Google Analytics version premium a déjà circulé en 2007. J’y suis favorable, j’espère, mais j’y crois peu. Google Analytics est taillé pour le tracking du search et fait vendre ce levier sur lequel Google règne sans partage.
    Comme source de revenu sur la data je crois plus a une monétisation de données spy type Ad Planner.
    Question pertinente en tout cas 🙂

  11. Ramenos

    Merci pour l’info. Effectivement, c’est à prendre en compte car de mon côté, les sites que je gère ici génèrent bcp de trafic et sont tous sous GA.

    Comme tu le dis, s’ils font une version Premium, j’aimerais avoir en priorité :

    – La sauvegarde des données.
    – La garantie de service.
    – La non-utilisation des données pour faire des stats publiques.

    Enfin, on verra bien…

  12. Ping : Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics | traffic-internet.net

  13. Hubert

    Belle analyse et des pressentiments justifiés …

    Analytics devient très populaire et de plus en plus complet avec des coûts importants et des revenus annexes via Adwords surement énormes. Si la première idée était de faire la promotion d’Adwords, cette raison, n’est plus valide pour les grands comptes qui ne peuvent plus se passer d’Adwords ? ou presque ?

  14. Ping : Tweets that mention Google resserre la vis pour ses gros comptes Analytics | Negligible Quantities -- Topsy.com

  15. Pierre

    Article très intéressant, étant donnée que peu d’outils gratuit arrivent à la cheville de Google Analytics je penche aussi pour une évolution vers du freemium.
    En même temps les données récoltés par GA permettent à Google d’avoir des informations très intéressantes sur ce qui se passe sur le web !
    Ce qui indirectement leur rapporte du cash (via Adsense, et via Adwords).
    Aujourd’hui est-il possible pour une PME d’utiliser un autre outil équivalent (gratuit ou payant) sans que ça leur coûte un bras ?

    Pierre

  16. Olivier Vit

    Julien,
    Je dois dire que je ne comprends pas du tout votre analyse et ce qui vous amène à faire ces supputations.
    Que dit le mail de Google ?
    Que Google Analytics est actif sur au moins un compte pour plus de million de pages vues par JOUR alors que son quota est de 5 millions de pages vues par MOIS (soit au moins 6 fois au-dessus du quota).
    Si ce compte est restreint par un quota de 5 M de pages vues par mois, c’est qu’il n’est pas associé à un compte AdWords actif, tel que défini par les conditions d’utilisation de Google Analytics http://www.google.com/analytics/tos.html .
    Donc depuis des mois, voire des années, vous bénéficiez gratuitement d’un service qui était défini comme limité à 5M/mois, et utilisé au-dessus de 30M/mois.
    Tout grand compte a au moins un compte AdWords actif, au moins a minima. Google s’adresse ici à ceux qui abusent de ses largesses en utilisant le service au-delà des bornes posées dès l’ouverture de celui-ci.
    Bien sûr, il y a aussi les cas particuliers, les négligences : les 5 comptes AdWords actifs aujourd’hui ne sont plus ceux qui étaient utilisés il y a quelques années. Certes, la liaison AdWords+Analytics ressemble parfois à un cauchemard ou à un labyrinthe inextricable (mais tout est possible en passant par le support des partenaires ou le support AdWords).
    Sans doute Google devrait rappeler dans ce message que mettre de l’ordre dans les relations compte AdWords+compte GA est le meilleur moyen de régulariser sa situation et de conserver l’attention que mérite un gros compte.
    En tous cas, j’aurais imaginé que vous auriez salué la mansuétude de Google qui n’inflige comme sanction qu’une simple temporisation relative dans la restitution des données. Ça me semble très peu au regard du dépassement constaté.
    Au contraire, vous vous échinez à lancer une rumeur sur une version payante !? C’est la tentation du buzz à tout prix pour meubler le calme du 15 août ?
    Pour ce qui est des vraies limites de Google Analytics pour les gros comptes, je vous propose de (re)lire http://www.wagablog.com/2010/08/ou-sont-les-limites-de-google-analytics/112
    Olivier

    1. Julien Coquet Auteur de l’article

      Olivier,

      si votre (ton?) billet sur les limitations de GA (que j’ai bien lu) est admirable, mon billet tendait à montrer que même si on est gros client Analytics et Adwords (comme c’est le cas de nombreux clients Hub’Sales), Google appliquera des restrictions sur le reporting. Donc qu’on soit à 5 millions de pages vues mensuelles ou 1 million quotidiennes ou plus, même combat.

      En 5 ans, je n’ai jamais vu Google faire respecter la limitation de trafic à 5M vues mensuelles. Leur communiqué de cette semaine montre simplement qu’ils se « réveillent ».

      Quant à saluer une mansuétude de la part de Google, il faudrait aussi raison garder : il faudrait que Google admette que, dans les faits, il n’a pas vraiment réussi à mettre en oeuvre l’heure minimum entre réception des données et leur traitement (que Google a annoncé il y a 2 ans).

      Cette restriction du reporting à partir du 23 aout sur les gros volumes veut simplement dire qu’on revient en 2005 avec un traitement par jour. Ce qui me convient TRÈS BIEN 😀

      S’ils veulent épargner les gros comptes Adwords, qu’ils le fassent mais ayant été GAAC je n’ai pas encore vu Google intervenir de la sorte.

      Google doit donc fluidifier la relation entre Adwords et Analytics pour éviter que ce genre de communication se reproduise et que mes clients qui payent des budgets régaliens en liens sponsos bénéficient d’un traitement normal.

      Ensuite, avant de monter sur de grands chevaux sur un supposé buzz du 15 août, à quand remontait le dernier billet sur Wagablog? Ah oui, au 7 avril 😉

      Enfin, je n’ai pas lancé de rumeur, j’ai simplement livré un ressenti qui n’engage que moi (là aussi il fallait bien lire).

      Quoi qu’on en dise la possibilité d’une version payante de Google Analytics reste plausible dans futur pas si loin que ça.

      Quand on voit de grandes entreprises basculer leurs sites à trafic énorme d’un Adobe, WebTrends, AT, Nedstat et consorts vers GA juste pour économiser un abonnement mensuel, on se dit que la charge va être de plus en plus difficile à encaisser même si on s’appelle Google et que le client paye de l’Adwords.

      Désolé pour la tartine (qui mériterait un billet à elle toute seule) mais j’espère que ma position est maintenant plus claire et qu’à l’avenir les commentaires seront un peu moins acerbes. Cela dit, je suis toujours disposé à discuter, même si après 2 ou 3 verres nous sommes toujours en désaccord 🙂

      Salutations amicales à toute l’équipe!

  17. Olivier Vit

    Julien

    J’ai beau relire et relire le texte initial de Google, je n’y comprends qu’une chose très simple: un compte GA *non relié* à AdWords et dépassant les volumes contractuel se voit appliqué un délai de traitement.
    Les autres « gros » comptes ne pourront qu’y gagner en puissance disponible et donc en rapidité de traitement.
    Je n’y vois donc qu’une bonne nouvelle pour les comptes GA+AdWords avec de gros volumes de visite.
    En épilogue, nous n’avons pas reçu un seul exemplaire de ce message, et ce n’est pas faute d’avoir des comptes GA en quantité (et avec du volume).
    Je ne vois toujours pas de raison d’imaginer une version payante de GA.

  18. Le Juge

    Que GA soit victime de son succes et qu’il ne soit pas rentable c’est une chose et j’ai pourtant du mal a imaginer qu’il y ait un jour une version payante dans la mesure ou cela reste clairement un produit d’appel non seulement pour Adwords mais aussi pour d’autres services qui eux doivent rapporter de l’argent type GG Checkout.

    Maintenant que certains grands comptes se voit offrir la possibilité d’avoir un compte « premium »… pourquoi pas, mais il faudra un peu plus que les avantages cites plus haut

Les commentaires sont fermés.

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Julien Coquet, Matthieu Ferry. Matthieu Ferry said: RT @JulienCoquet: Google Analytics limite le reporting pour les sites à gros volume: http://bit.ly/b4L6o1 #wafr #freemium […]

  2. […] This post was mentioned on Twitter by AnalyseWeb.fr, On Vous Rappelle, E-commercant.com, Su Shan, Pullseo and others. Pullseo said: Vers un Google Analytics payant ? http://ow.ly/2nYJp […]

  3. […] This post was mentioned on Twitter by Jordan Lallemand, garifuna. garifuna said: Google Analytics glisserait vers une version payante ? http://goo.gl/UTHB #analytics […]