Questions à un éditeur web analytics: eStat

Cette fois ci, j’ai demandé à Frank Si-Hassen de eStat/Médiamétrie de répondre à mes questions.
Bonne lecture!

Présentez vous en quelques mots?

Franck Si-Hassen, Directeur Délégué de Médiamétrie-eStat, j’assure depuis un an la direction opérationnelle de Médiamétrie-eStat qui est devenue filiale à 100% de Médiamétrie.

Médiamétrie est l’entreprise de référence de mesure d’audience et d’études des médias pour les acteurs du marché des médias et de la communication. Au sein de la Direction des Mesures d’Audience, Médiamétrie-eStat est spécialisée dans le développement et la commercialisation de solutions de web analytics. eStat est l’une des briques de la suite de solutions proposée par Médiamétrie pour la mesure de la fréquentation et de l’audience des sites web et des contenus numériques avec : le Panel Médiamétrie//Netratings, les études de référence avec l’Observatoire des Usages Internet, l’Internet mobile, les études ad’hoc,…

Parlez-nous de votre solution / suite d’outils web analytics

Les débuts technologiques d’eStat datent de 1997 ce qui en fait l’une des solutions pionnières de web analytics en France. En 10 ans, notre gamme de solutions a évolué à l’image du web. Notre cœur de métier reste le développement de mesures et d’indicateurs adaptés à l’univers Web avec nos solutions de web analytics (eStat, eStat’Tracking, eStat’eCommerce) qui couvrent la mesure de la fréquentation et du comportement des internautes sur un site, l’analyse de l’efficacité des actions marketing, le tracking des transformations, le suivi des performances commerciales,…

Avec l’explosion des contenus audio & vidéo en ligne, nous avons également développé une expertise dans la mesure de ces contenus numériques : eStat’Podcast pour les podcasts, eStat’Streaming V2 pour le streaming.

De plus, toutes nos solutions bénéficient d’une toute nouvelle interface. Développée en Flex (Adobe), l’interface eStat 2.0 permet à nos utilisateurs une grande souplesse dans la personnalisation et la restitution de leurs résultats.

L’une des valeurs ajoutées de Médiamétrie-eStat est d’être plus qu’un fournisseur de technologies. D’un point de vue individuel, pour chacun de nos clients, nos solutions sont une aide à la décision de leurs choix sur Internet. D’un point de vue collectif, notre objectif est de fournir les résultats qui seront à la base d’une mesure marché. C’est ce que nous faisons sur Internet avec le classement CybereStat mensuel des Groupes et Sites souscripteurs à l’étude. Et c’est ce que nous allons faire dès la rentrée avec les acteurs de la radio grâce à l’étude « catch up radio » à laquelle les grands groupes radio et webradio participent.

Outil gratuit ou payant? Pourquoi?

Nous disposons d’un outil gratuit « eStat’Perso », qui est historiquement à l’origine de nos solutions payantes. Face à des utilisateurs passionnés, notre objectif est de fédérer une véritable communauté autour d’eStat’Perso et de continuer à développer des outils utiles aux webmasters. Toutefois, la gratuité a toujours une contrepartie. Dans le cas d’eStat’Perso, il s’agit d’un échange sur la base de publicités. Mais nous avons également une offre à moindre coût (à partir de 2 euros par mois) pour les sites qui souhaitent un affichage transparent.

Comment voyez vous l’apparition de Google Analytics et son évolution?

Google Analytics a contribué à l’évangélisation du marché français ce qui est une bonne chose pour tous les acteurs de web analytics. Des métiers se sont développés autour du web analytics. C’est un domaine qui a son propre vocabulaire, ses codes, … Plus ce que nous faisons est visible, expliqué, décrypté, mieux c’est pour l’ensemble de la communauté.

Est-il vraiment un concurrent?

Pas réellement. Beaucoup de nos clients l’utilisent en complément gratuit de nos outils pro et personnalisés.

Quelle est votre plus grosse difficulté en tant qu’éditeur de solution de web analytics?

Comme le dit un proverbe chinois « ce qui ne change jamais c’est que tout change » ce qui s’applique tout à fait au web. Une solution de web analytics doit s’adapter en permanence. C’est pourquoi, le marché a besoin de vrais spécialistes qui sont capables d’adapter rapidement leurs solutions aux nouvelles technologies et aux nouveaux comportements des internautes. De vrais spécialistes également dans la définition des normes, des indicateurs et de leurs mesures.

Et il ne faut pas perdre de vue que tous les développements réalisés doivent en priorité « servir le client », lui permettre d’optimiser ses choix sur Internet. C’est pourquoi, nos choix de développement sont toujours orientés en fonction des besoins et des attentes de nos clients. Nous travaillons le plus souvent conjointement avec des clients dès la rédaction des cahiers des charges des nouveaux développements.

Après la course à la segmentation, où se trouve d’après vous le prochain « champ de bataille » pour les web analytics?

Pour notre part, nous souhaitons aider nos clients à mieux monétiser la vidéo et l’audio en ligne qui représentent actuellement un volume de consultations considérable. Pour cela, nous avons lancé la solution eStat’Streaming V2 il y a quelques mois qui permet de mesurer en temps réel l’ensemble des consultations sur les flux streamés depuis le site d’un éditeur mais également sur des sites externes – dans le cas où le player et son flux sont repris sur d’autres sites.

Que pensez-vous de l’avenir des web analytics et disciplines connexes à une époque où les institutions françaises, européennes et mondiales se penchent sur des questions de vie privée?

Je ne suis pas inquiet pour l’avenir des web analytics. Pour rappel, nous ne récoltons aucune information nominative sur les internautes par le biais de nos cookies. Nous compilons des indicateurs qui n’ont d’intérêt que sur un volume statistique suffisant pour la bonne prise de décision.

Que deviendrait une entreprise comme la vôtre si la capture d’informations sur la visite devenait une démarche « opt-in« , c’est à dire à l’initiative de l’internaute (et non pas « opt-out » comme maintenant)?

Nous passerions dans le domaine de la théorie des sondages et non plus dans celui du dénombrement.

Si vous deviez recommander un concurrent, lequel aurait votre recommandation? (pas de réponse « ca dépend » ou « aucun » 😉 )

J’ai trop de respect pour le travail des concurrents pour n’en citer que quelques-uns.

Où voyez-vous votre solution dans 5 ans?

Médiamétrie-eStat occupe une place importante dans la stratégie Internet et mobile de Médiamétrie. A court terme, nous avons plusieurs chantiers en cours dont le renforcement de nos solutions de web analytics et l’intégration de nouveaux indicateurs et de nouvelles options, le développement d’une solution dédiée à la mesure des applications mobiles (iPhone…), la participation au projet de mesure de l’Internet Mobile (Médiamétrie ayant remporté l’appel d’offres pour analyser les logs des opérateurs mobiles), …De manière générale, nous souhaitons offrir encore plus d’expertise et de valeur ajoutée à nos clients que ce soit dans les solutions ou les services proposés. Ce sera notre ligne directrice pour les années à venir : être attentif à la fois aux besoins de nos clients et aux évolutions technologiques qui incluent notamment de nouveaux comportements de consommation. Il est clair qu’il est dans nos gênes d’être les facilitateurs pour que l’ensemble du marché, et en particulier le marché publicitaire, puisse se développer pleinement en bénéficiant d’un tiers de confiance qui en définisse les valeurs d’échanges, de façon indiscutable et de manière collaborative avec ses acteurs.

Votre réaction sur l’accord Microsoft/Yahoo! face à Google, son impact sur l’acquisition de trafic et donc sur les web analytics?

L’analyse des provenances (c’est-à-dire des types d’accès à un site) représente un enjeu important pour nos clients. Nos outils leur permettent de détecter les provenances dites « naturelles » mais également de tracker plus spécifiquement leurs actions de marketing on-line. Nous nous devons de restituer avec le plus de précision possible les accès à un site et nous nous adapterons aux nouveautés de ce secteur.

Que manque-t-il aux outils de web analytics actuels?

Tous les outils sont encore perfectibles mais il faut aussi de vrais experts derrière pour analyser les résultats. L’outil ne fait pas tout, c’est pourquoi Médiamétrie-eStat propose par exemple régulièrement à ses clients des sessions de formations gratuites, un support téléphonique dédié,…

Quels seraient selon vous les caractéristiques d’un outil web analytics de 4ème génération?

Je crois qu’on va s’orienter de plus en plus vers des outils de plus en plus spécialisés que ce soit dans un domaine de mesure ou dans un secteur d’activité. Les outils vont aussi être de plus en plus personnalisables, adaptés aux besoins propres de chaque client. Pour conclure, la richesse des informations que nous collectons est phénoménale et nous n’avons pas fini d’en tirer toute la valeur ajoutée pour nos clients.

***

Un tout grand merci à Franck Si-Hassen pour ces réponses!

N’hésitez pas à laisser un commentaire ici pour Franck ou à visiter le site de eStat.

A bientôt pour la prochaine interview!

Questions à un éditeur web analytics: eStat was last modified: septembre 15th, 2009 by Julien Coquet

Julien Coquet

Expert de la mesure d’audience sur Internet depuis plus de 15 ans, Julien Coquet est consultant senior digital analytics et responsable produit et évangélisation pour Hub’Scan, une solution d’assurance qualité du marquage analytics.

A propos de Julien Coquet

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...

Une réflexion au sujet de « Questions à un éditeur web analytics: eStat »

Les commentaires sont fermés.

No Trackbacks.