Leçons de management de masses

Tactiques d’intimidation de la part de la SNCF qui craint les passagers, qu’ils soient en retard ou en avance.

« Tous les trains à destination du sud-est de la France sont complets. Merci de respecter l’horaire pour lequel vous avez pris votre billet »

Si l’intention de limiter le chaos engendré par une vague de voyageurs pressés d’arriver à bon port plus tôt que prévu est louable (le pauvre chef de cabine ne peut pas tout gérer tout seul…), je constate que mon train à direction de Grenoble est à moitié plein…

La SNCF ne devrait-elle pas essayer de rentabiliser au maximum ses trains ?

On se pose des questions sur le modèle économique de cette société de transport qui n’a pas encore réussi à se débarrasser de cette étiquette de « boîte de fonctionnaires ».

D’un autre côté, la réponse préférée des chefs de gare  semble être

« çà n’est pas mon problème »

Délicieusement français, paraît-il…