Quand te reverrai-je, pays merveilleux…

Alors que je fais une petite promenade en Chartreuse, jusqu’au Cirque de St-Même (non ce n’est pas la peine d’y aller pour les clowns!), je me rends compte comme me le fait remarquer ma chère et tendre compagne ( 🙂 ) que les gens se disent bien ‘bonjour’ en se croisant le long du sentier.

Dire ‘bonjour’ à quelqu’un dans la rue provoque des regards noirs et/ou fuyants et la personne saluée se dépêche de s’éloigner.

Le fait d’établir un contact visuel ET vocal avec de parfaits inconnus reste t-il l’apanage des sentiers reculés?

Je ne pointe le doigt vers personne, tout le monde fait comme çà. On ne parle plus à ses voisins. Les vieux meurent seuls et oubliés.

Plutôt tristounet, non?

Alors essayons un petit quelque chose: dites bonjour aux dix prochaines personnes que vous croisez, dans la rue ou ailleurs.

Vous conviendrez que l’objectif n’est pas hors de votre portée, n’est-ce pas?
Si on vous demande pourquoi vous dites bonjour, répondez: ‘et pourquoi pas?’ 🙂

Un petit pas à la fois…

Quand te reverrai-je, pays merveilleux… was last modified: août 22nd, 2005 by Julien Coquet

Julien Coquet

Expert de la mesure d’audience sur Internet depuis plus de 15 ans, Julien Coquet est consultant senior digital analytics et responsable produit et évangélisation pour Hub’Scan, une solution d’assurance qualité du marquage analytics.

A propos de Julien Coquet

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...

Une réflexion au sujet de « Quand te reverrai-je, pays merveilleux… »

  1. rominet

    Moi, ma maman m’a appris à pas parler aux inconnus …

    En ville, on est suffisament les uns sur les autres pour que lorsque l’on circule on a envie d’être seul ( du moins en pensée ).

    On remarquera que sur le sentier du lac achard – peuplé en plein saison – cette pratique disparait !

Les commentaires sont fermés.

No Trackbacks.